13/02/2020 - Jour 31
Dernière ligne droite au lac Inle

Par Loïs

Pour cette dernière journée au lac Inle, nous ferons la rencontre de Léo et Julie au petit déjeuner, ils ont vécu 1 an en Australie et sont actuellement dans l’attente d’un second visa pour le pays des kangourous. Après avoir bien discuté, on décide de partager la journée ensemble et de se rendre au marché « 5-day market » pour démarrer.
Le 5-day market est un marché qui se déplace chaque jour dans un village différent. Il est connu dans la région et est un incontournable ! Effectivement, il est immense, on trouve de tout et ce toute la journée ! C’est un marché très coloré et très animé. À faire donc.

Puis, frustrés de ne pas avoir vu grand chose du lac la veille, nous décidons de louer un bateau pour directement se rendre sur le lac. Après négociations, on paiera 15 000 kyat à 4 pour 3 heures sur le lac, soit 10€.
Le chauffeur nous conduis à une fabrique traditionnelle de vêtements à base de lotus poussant sur le lac, bluffant, le nombre d’heures passées sur une écharpe doit être énorme, tout est fait main ici ! Mais le prix est, lui aussi énorme, pas moins de 780$ pour l’écharpe, on passe notre chemin.
On croisera quelques pêcheurs acrobates équilibristes, puis on arrive à la dernière halte, une pagode en plein milieu de l’eau, elle est plutôt mignonne mais je vous avoue qu’après en avoir vu plus de 2000 dans tous le pays, celle là nous fera pas grand effet.
Les 3h étant écoulés, on regagne la terre ferme et allons manger, toujours avec nos amis français, dans un restaurant éthique proposant de la très bonne nourriture ! Top avant de faire 12h de bus.

Car oui, il est 17h30 et il est temps d’aller à Yangon, dernier stop birman, pour se faire on prend le bus, la trajet risque d’être long. On se retrouve dans un bus, avec que des locaux, par contre le bus est récent et plutôt confortable, il y a même une télé avec de la musique birmane.
Un peu avant minuit, on fera un stop dans un style de routier, afin de manger. Un birman veut à tout pris offrir le repas à Manon, donc moi qui avait pas prévu de manger, finalement je décide de les suivre. Mais finalement il y a eu mauvaise compréhension car le birman a pas du tout offert le repas, bref, rien compris mais en tout cas on a mangé, c’était pas trop mal.. enfin je crois que la viande me reste un peu sur l’estomac…

Laisser un commentaire